Dans cette quête personnelle qu’est la réussite, vous constaterez que la définition du bonheur est différente d’un individu à l’autre. Une belle et grande maison, une voiture de sport ou encore un salaire à cinq chiffres ne font cependant pas partis de la liste des éléments constituant le bonheur.

En effet, le développement personnel ne passe pas par la possession matérielle mais par la connaissance de soi et la volonté d’évoluer en transformant dés aujourd’hui la personne que nous sommes pour créer celle de demain.

Plus d’un état d’esprit, c’est une philosophie qui se travaille au quotidien et nous permet de faire progresser l’Homme que nous sommes. Chacun d’entre nous mérite une existence sur mesure. Néanmoins, pour l’acquérir, il faut s’en donner les moyens.

Voici 17 conseils pour réussir sa vie :

Avoir des objectifs

Pour parvenir à avancer, les objectifs se révèlent être une source de motivation capitale. Ils nous permettent de repousser nos limites mais aussi tenir une promesse que nous nous sommes faite.

En plus de guider notre existence, ils nous apportent une grande auto-satisfaction lorsque nous les finalisons. Afin de ne pas se décevoir ainsi ébranler notre confiance personnelle, il est important de se fixer des objectifs raisonnables.

On favorise les étapes plutôt qu’un unique but final. La division de l’objectif ultime permet en effet d’organiser le cheminement jusqu’à l’aboutissement de celui-ci et donc ne pas perdre sa motivation si les succès mettent du temps à arriver.

On peut ainsi avoir une idée précise du chemin parcouru et à parcourir. C’est aussi un excellent moyen de tester notre persévérance, d’en apprendre un peu plus sur nous-même tout en gardant le moral.

Identifier les sources de stress

Le stress fait parti des grands maux de notre siècle. Il est présent de partout et a inévitablement une influence nuisible sur notre bien-être.

Même si vous n’êtes pas d’un naturel stressé, un environnement hautement anxiogène comme le nôtre exercera une pression invisible sur votre état d’esprit et guidera d’une certaine façon vos réactions au quotidien.

Afin de limiter l’impact du stress sur notre moral, il est important d’identifier l’origine du vôtre et de s’en éloigner. Si la source de cette anxiété lancinante est un individu, on l’évince ou l’ignore du mieux qu’on peut, si il s’agit d’un lieu, on s’en détache et on apprend à faire le vide.

On tâche de se rendre hermétique au stress ambiant pour éviter de créer ou d’alimenter le sien. Néanmoins, certains d’entre nous en ont besoin pour rester motiver, on essaie donc de trouver un juste milieu pour n’en conserver que l’effet bénéfique.

Avoir une attitude positive

On apprend à apprécier les plaisirs simples de la vie comme un moment de partage, la lecture d’un bon livre ou un jour de repos. On se focalise sur la beauté de l’existence plutôt que sur sa noirceur.

Lorsque les problèmes se présentent, on essaie de penser aux solutions plutôt qu’aux problèmes en eux-mêmes. En plus de nous permettre de nous sentir mieux dans la vie de tous les jours, une attitude positive nous rendra plus efficace et ménagera nos nerfs.

Une pensée positive passe aussi, et surtout, par ce que nous disons : arrêtons de nous plaindre et regardons la chance que nous avons au lieu de ne voir que ce qui nous manque. Comment entreprendre quelque chose de nouveau les aspects négatifs d’un projet prenne le pas sur ceux positifs ?

Être positif permet de surmonter les difficultés avec plus de légèreté et d’être plus efficace dans la résolution des problèmes du quotidien.

S’aimer

Il est bien connu que pour aimer les autres il faut d’abord s’aimer soi-même. Cela semble un peu fantaisiste et pourtant cet adage est incroyablement vrai.

S’aimer est bien loin du narcissisme, il s’agit plutôt de s’accepter. Accepter ses qualités, ses compétences, connaître sa valeur, prendre soin de soi mais aussi connaître ses défauts, ses failles et ses lacunes.

Pour s’accepter, il faut d’abord se comprendre. S’aimer est avoir conscience que nous ne sommes pas parfait et de vivre avec ça sans que cela devienne un fardeau.

L’opinion que nous avons de nous-même influe directement sur notre relation avec les autres et nous permet aussi de faire face aux remarques parfois injustifiées.

Sans pour autant occulter ce qui nous déplait, on se focalise sur ce qui nous apprécions en nous et on travaille plus sereinement sur nous-même pour parvenir à une certaine harmonie. Accepter ce que nous sommes est une force non-négligeable et nous donne la capacité de comprendre et recevoir les qualités et défauts des autres.

Écouter son corps

Jim Rohn disait : « Prenez soin de votre corps, c’est le seul endroit où vous êtes obligé de vivre. », cette évidence semble nous échapper.

La nature a créé des êtres remarquables dotés d’une sensibilité inégalable : les Humains. Cette sensibilité hors-du-commun passe par notre esprit mais aussi notre corps. Cette enveloppe de chair si robuste et si fragile à la fois se doit être écoutée et ménagée.

Notre corps exprime d’une façon étonnante chacun de nos maux, qu’il soit physique ou psychologique chaque problème que nous rencontrons peut être visible dans et sur notre corps. Cette faculté à le sentir et le ressentir doit être exploitée afin d’assurer notre état de santé mais aussi indirectement notre développement personnel.

Si la fatigue s’accumule, elle influera directement sur le moral et les humeurs, ce qui conduira notamment à un comportement agressif ou dépressif. Le rythme de travail et de sommeil est propre à chacun, il est donc important de trouver celui qui convient. Avoir une activité ludique qui entretient le corps et vide la tête est peut-être un des clés du bonheur.

Déconnecter

Apprendre à déconnecter, voilà une chose qui de nos jours semble bien difficile. Dans notre société hyperconnectée, notre smartphone nous rattache en permanence à nos proches, bien sûr, mais aussi à notre travail ou bien nos problèmes.

Comme l’extension technologique de la main, ce lien permanent représente pour certains une source de stress non-négligeable. Afin d’éviter de confondre la vie personnelle et celle professionnelle, on apprend à déconnecter en se posant des limites.

Pourquoi ne pas s’interdire, en quelques sortes, l’usage du téléphone le soir ou durant les repas ? Ces pauses sont indispensables à la libération de l’esprit et vous offre la possibilité de vous retrouver avec vous-même durant quelques instants.

Au delà du téléphone portable, on tente de laisser les problèmes du quotidien de côté pour profiter pleinement des moments conviviaux. Lorsqu’on estime que la journée est terminée, on la clôt pour de bon dans son esprit.

Éviter les personnes toxiques

Certains individus ont une mauvaise influence sur nous. Complexe à réaliser il faut pourtant savoir le déceler pour s’en éloigner.

Cela passe par des propos ou de gestes qui nous affectent directement et nuisent à notre bien-être. Essayer de comprendre les raisons de ce comportement à notre égard serait une perte de temps et donc, il faut parfois savoir s’en éloigner tout simplement même si cela est difficile comme quand c’est le cas d’un parent toxique.

Inconsciemment l’opinion que les autres ont de nous, surtout celui des gens que nous aimons, influent sur notre confiance personnelle. Certaines remarques injustifiées peuvent donc nous amener à nous remettre en question et ce de façon perpétuelle. Le recul peut aider à prendre conscience de la situation et comprendre que le problème est extérieur. Le bien-être passe aussi par le choix de son entourage.

Donner

Donner sans rien attendre en retour, voilà un concept parfois très abstrait. Lorsque nous donnons de notre temps, par exemple, il s’agit de faire plaisir à l’autre et non d’un échange.

On trouve là une satisfaction particulière qui dans la continuité nous assurera une certaine sérénité. Donner n’est pas synonyme de don matériel. On peut donner une joie à travers un sourire, une discussion, un coup de main.

Bien loin du matériel, une aide est doublement bénéfique : pour le receveur, il se sent épaulé et pour le donneur, il s’enrichie. N’oublier jamais que la main qui donne est celle qui reçoit. Notre bonheur passe inexorablement par celui de ceux qui nous entourent.

Se focaliser sur l’avenir

Le passé a construit l’individu d’aujourd’hui avec ses forces et ses faiblesses. Les erreurs commises dans le passé ne doivent pas nous ronger dans le quotidien et freiner la progression de notre développement personnel.

Construisons aujourd’hui l’individu de demain avec les expériences du passé. On tire des leçons aventures antérieurs et on met de côtés les difficultés pour se concentrer sur ce qui arrive. Il est toujours tant de changer le futur, il dépend de nos actes et nos décisions.

Penser à demain et non à hier est une philosophie qui permet d’être plus optimiste, de réaliser nos objectifs et d’avoir de l’ambition. L’avenir est donc la priorité : il est grand temps de devenir acteur de notre vie et non spectateur.

Transmettre

La vie nous offre la possibilité de transmettre un nombre incalculable de choses, des biens mais aussi et surtout un savoir. Notre expérience et nos connaissances sont incroyablement précieuses pour celui qui aura la chance de les partager avec nous.

Cette transmission généralement orale est une tradition ancestrale qui a permis à travers les siècles ne rien perdre des découvertes que notre civilisation a fait. Même si ce que vous avez à partager ne pas va révolutionner le monde, sachez que la valeur que ça aura pour celui qui le reçoit sera incommensurable. Ça lui permettra de s’enrichir mais pas que : quoi de plus satisfaisant pour vous que de voir un individu évolué sur le bon chemin grâce à nos conseils ?

Transmettre offre la possibilité d’enrichir autrui par sa connaissance et de s’enrichir soi-même. En effet, le fait de transmettre apprend à être pédagogue mais aussi modeste et parler de ce que nous connaissons oblige à faire le point sur ce que nous ne savons pas. De plus, transmettre est un dialogue et vous apprendrez à coup sûr quelque chose.

Être fier de son parcours

De notre plus tendre enfance à aujourd’hui, votre vie a été remplie de réussites, de joies mais aussi d’échecs, d’erreurs et parfois de drames qui vous ont inévitablement marqué. Loin d’être parfaite, cette existence est la vôtre et de ce fait, vous devez la valoriser.

En être fier vous permettra avancer sans traîner derrière vous le boulet que peut représenter un passé trop encombrant. Pour cela, il faut l’assumer pleinement.

Qu’il soit bon ou mauvais, les répercutions de cette vie antérieure sur votre quotidien sont trop grandes pour être dissimulées et enfouies au fond de vous, ce qui risquerait de créer un mal-être. Personne n’est parfait et les erreurs font parties de la vie et heureusement d’ailleurs. Votre parcours est votre histoire, soyez-en fier !

Considérer les erreurs comme des leçons

Lorsque vous commettez une erreur, vous ressassez encore et encore ce qui vous a conduit à la faire et essayez de refaire le passé dans votre imaginaire. Malheureusement ce qui a été fait ne peut être rectifié, essayer de l’éviter ne vous conduira nulle part et ne vous ferra pas avancer.

Au lieu de vous morfondre et de vous persuader que si vous n’aviez pas fait telle ou telle chose vous auriez réussi, tirez de cette erreur une leçon de vie. Ne vous sentez pas horriblement coupable, tout le monde en commet et c’est bien normal.

Chaque erreur est une leçon qui vous permettra de vous améliorer et bien entendu de ne pas la commettre à nouveau. Et pourquoi ne pas les partager pour que ceux qui vous entourent ne fasse pas les mêmes que vous ? De cette façon, cette petite erreur aura alors immédiatement un résultat positif.

Croire en soi-même

Peut-être que le secret de la réussite est bien celui-ci : ayez foi en vous et en vos idées aussi originales soient-elles. Personne d’autre ne saura mieux que vous de quoi vous êtes capable. Votre assurance est votre force et rien ne pourra vous l’enlever.

Ne pas mettre en doute ses compétences est souvent difficile lorsque la pression nous submerge. Notre entourage, notre travail ou simplement l’usure du quotidien nous influence inévitablement et ébranle l’opinion que nous avons de nous-même.

Quand ce cas se présente, on pense à tout ce que nous avons déjà accompli et dans quelles conditions, les épreuves surmontées et tout ce pourquoi nous en sommes là aujourd’hui . D’une certaine façon nous rassurons notre confiance en nous. En prendre soin est capitale pour préserver l’estime de soi-même et affronter les aléas de la vie.

Créer les opportunités

Longtemps nous avons cru que la vie et la réussite était une histoire de chance, avec le temps nous nous sommes aperçu qu’une chance pouvait être manquée mais aussi être créée.

Entourons-nous des bonnes personnes, soyons à l’affût de notre environnement afin de saisir les opportunités qui s’offrent à nous ou carrément les provoquer.

On ne conquît pas le monde assis dans son canapé. On se fixe des objectifs et on met tout en oeuvre pour y parvenir. Les opportunités espérés ne sont que la conséquence de ce que vous faisons pour que notre but aboutisse, elles sont la récompense de nos efforts.

Parsemées sur ce long chemin qu’est celui de la réussite, pour saisir ses chances encore faut-il le parcourir et donc progresser. Si les opportunités tardent à arriver et que la lassitude se fait ressentir ne diminuez vos efforts pour autant, ils finiront forcement par payer.

Sortir de sa zone de confort

Prendre des risques ne signifie pas forcément faire un coup de poker. Par exemple, si vous êtes de nature timide, aller parler à un inconnu vous parait insurmontable. Surmonter sa crainte, c’est aussi une façon de sortir de sa zone de confort et ainsi explorer des univers qui nous paraissaient jusque là inaccessibles.

Réveillons l’aventurier qui sommeille en nous et ce au quotidien. Ces petits challenges développeront notre confiance et à mesure que nous les accomplissons nous verrons de plus en plus grand. Ces progrès nous permettront de réaliser des choses jusqu’à lors inimaginables.

Il n’y a qu’une certitude à avoir : rien n’est pas impossible, la seule limite qui nous empêche de progresser, c’est nous-même. C’est la crainte et les doutes qui nous semblent infranchissable qui ne nous permettent pas de venir à bout de nos objectifs. Le monde est aussi vaste soit-il est à notre portée.

Voir le verre à moitié plein

La vie est pleine de surprises souvent bonnes et malheureusement, parfois mauvaises. Plutôt que de subir une situation délicate, cherchons-y le côté positif aussi petit soit-il.

Pensons à la leçon que nous pourrons en tirer, ce que ce défi nous a apporte malgré sa difficulté. Trouver cette petite lumière dans le noir permet de s’apaiser et de dédramatiser. À chaque problème sa solution, se conforter dans un état d’esprit négatif n’est pas un bon moyen d’aborder la situation d’un point de vue efficace et serein.

Positiver éloigne le stress suscité de notre esprit, ainsi nous ne sommes pas affecter plus que de raison. En se focalisant sur la difficulté, ce problème apparaîtra plus grand et plus complexe qu’il ne l’est en réalité. On dédramatise : notre gestion de la crise n’en sera que meilleure !

Aimer la vie

Peu importe les épreuves que vous avez vécu ou celles que vous êtes en train de vivre, votre vie est belle. Vous êtes entouré par des gens qui vous aiment et vous estiment, vous avez un toit sur la tête et des tas de instants remplis d’éclats de rire et de joies.

Ce sont ces petits moments qui nous permettent de reconnaître une certaine douceur à notre existence. En effet, si on se focalise sur ce qui nous a blessé plutôt que ce qui nous a réjoui, notre quotidien et donc notre état d’esprit en sera directement affecté et ce de façon négative.

On travaille sur soi pour changer ce que pourrait nuire à notre humeur. Chacun a sa conception du bonheur, définir la sienne permet de savoir quelle direction prendre pour y parvenir. Cependant, une chose est sûre : le bonheur n’est qu’une question de point de vue.